Objectifs



Objectifs

Voilà une trentaine d’années que le jeu vidéo ne cesse de conquérir les marchés, les cultures, les âges. Le produit vidéoludique, à l’origine réservé à un public très fermé, a vu son chiffre d’affaire dépasser celui du cinéma en 2004. C’est aujourd’hui une industrie pérenne et dynamique qui traverse un moment clé de son évolution. C’est dans ce contexte que la ville de Cannes , l’Université Nice Sophia Antipolis et le SELL (Syndicat des Editeurs de Logiciels de Loisir), ont créé cette formation en 2006.

De nouveaux métiers se définissent en même temps que le jeu vidéo évolue, autour des spécialités telles que le game design, la conception audiovisuelle, la programmation. Pour que les efforts investis soient rentabilisés au mieux, il faut assurer la cohérence entre le cycle de production et la réalité des enjeux. C’est la responsabilité d’un nouveau type de manager, capable de faire le pont entre les studios et le monde de l’édition : le game producer.

L’objectif des cours et des 2 stages d’applications du Master MAJE est de former des game producers capables d’avoir la vision complète du produit et d’accompagner les différents spécialistes dans leur développement. Pour assurer un enseignement riche et approprié, les connaissances nécessaires seront transmises esssentiellement par des professionnels en activité.

Vous trouverez ci dessous

- l'essentiel du jeu vidéo édité par le SELL en 2014

- un rapport du Sénat d'octobre 2013, qui cite le Master MAJE de Cannes comme exemple de formation à suivre

extrait de la page 84:

"a) La formation des élèves à la création d’entreprises dans le secteur
Ainsi que cela a été souligné par les responsables du groupe Rubika,
il manque en France un véritable accompagnement pour faire passer les
« créatifs » - sous-entendu, en matière de développement de jeux - à la
création d’entreprise.
Des progrès ont été effectués puisque l’université de Nice-Sophia
Antipolis - Polytech Nice Sophia - en partenariat avec l’Institut international
du jeu vidéo de Cannes, les professionnels du jeu vidéo regroupés dans le
SELL et les entreprises de la technopole de Sophia Antipolis, propose
désormais un parcours « management de projets en jeux vidéo » (MAJE).
Basé sur le diplôme universitaire « jeux vidéo & applications »
proposé par l’université de Nice-Sophia Antipolis depuis octobre 2006 à la
demande des professionnels pour former aux métiers de la gestion, du
marketing et de la conception de jeux vidéo, ce parcours de formation est le
seul en France en ce domaine et a bénéficié d’une certification
professionnelle délivrée par les services ministériels compétents.
Ce cursus a vocation à former des « game producer » dans le domaine
du jeu vidéo, comprenant tous les métiers nécessaires à la création, la
réalisation et la commercialisation de jeux vidéo. Les étudiants sont recrutés
dans le monde entier, pour une formation qui a « vocation à s’internationaliser
rapidement en raison de son originalité », selon la description qui en est faite sur
le site de l’école.
S’il répond à un besoin réel, ce MAJE ne suffira sans doute pas à
combler les besoins du secteur. Ainsi que l’ont souligné les responsables du
SELL, beaucoup de ses diplômés sont recrutés par d’autres secteurs
industriels, à la recherche de compétences proches de celui des jeux vidéo.
Il faut donc aujourd’hui aller plus loin dans la formation de
responsables d’affaires du secteur des jeux vidéo, qui se trouve isolée entre,
d’un côté, les établissements de formation spécialisés dans les techniques du
jeu vidéo, et de l’autre, ceux s’intéressant aux techniques de la gestion et du
commerce.
Ce peut être en mettant au point d’autres parcours de ce type dans
d’autres établissements universitaires ex nihilo, en partenariat avec les
acteurs de la filière. Ce peut être aussi en introduisant des modules ou des
spécialités de management dans les formations « jeux vidéo » et
« multimédias » dispensées dans les écoles et universités. Enfin, ce peut être
en proposant de telles options dans les cursus des écoles de commerce et des
masters à dominante économique des universités"

- le livre blanc du jeu vidéo par le SNJV en 2013